Octobre 2009 : Les minorités chrétiennes au Moyen-Orient – Odette JULLIEN – Diaporama

CARNET DE VOYAGES AU MOYEN_ORIENT (Partie 2 Diaporama) – 23 OCTOBRE 2009
(Odette Jullien – Cercle Averroès)
(Voir la Partie 1 – Exposé)

La Grande famille chrétienne
Cliquer sur les images pour les agrandir

La chronologie du christianisme

Nous évoquerons : la Turquie, la Syrie, le Liban, l’Egypte et l’Irak auxquels nous ajouterons l’Iran.

Cargèse (Corse) et ses deux églises

Latine

Construite en 1817 par les familles « non grecques »

Grec-orthodoxe

Construite de 1852 à 1872 par les descendants des 600 grecs du Péloponèse fuyant l’occupation turque et réfugiés à Cargèse en 1676

Rencontre à Damas
Monseigneur Ignace IV Hazim

Patriarche grec-orthodoxe d’Antioche et de tout l’Orient


Le patriarcat dont le siège est à Damas

L’eglise Sainte Marie

Rencontre à Alep : Monseigneur Jeanbart
Archevèque grec-catholique

La République Arabe Syrienne

Le Président : Bachar El Assad, musulman alaouite
Le Président : Bachar El Assad, musulman alaouite
Sa femme : Asma El Assaad, musulmane sunnite
Sa femme : Asma El Assaad, musulmane sunnite

Damas : une proximité inter religieuse

Damas : la Grande Mosquée

Dans la cour sacrée : le bassin aux ablutions. Le groupe de pélerins a gauche sont des femmes iraniennes
L’édicule réservé au Trésor du Calife
La vaste salle des prières et sur la gauche le Tombeau de Saint Jean le Baptiste
Tombeau de Saint Jean le Baptiste, objet de vénération des chrétiens comme des musulmans qui le reconnaissent comme prohète (Yahya)
Le Tombeau de Saint Jean le Baptiste, objet de vénération des chrétiens comme des musulmans qui le reconnaissent comme prohète (Yahya)
Le Tombeau de Hussein : petit fils de Mahomet assassiné. Le Chiisme naît de cet évènement. Damas, capitale sunnite, devient lieu de pélerinage pour les iraniens (chiites) en particulier.

Le Monastère de Mar Moussa

Père paolo : prêtre jésuite italien, ouvert à l’islam, à l’origine en 1992 de la renaissance de ce monastère tombé en ruines
20 ans après, cette impressionnante bâtisse (à droite 320 marches d’accès) est devenue un centre oecuménique, lien vivant entre chrétiens et musulmans en particulier
Soeur Diane : jeune femme normande, est moniale à Mar Moussa. Elle accueille les visiteurs et « qui veut y séjourner » dans la prière et le partage des tâches diverses
Dans la petite église, fresques des XI et XII ièmes siècles, restaurées par une équipe italo-syrienne
L’Autel
Les tomates sont produites en bas des 320 marches ! Préparation du repas partagé avec les stagiaires

La République Islamique d’Iran : Ispahan
Les arméniens : Cathédrale VANK ( St Sauveur )

Les arméniens à Ispahan : la Nouvelle Djolfa (200.000 dans tout l’Iran)

La République Arabe d’Egypte
Les coptes : la Cathédrale d’Assouan

6 à 8 millions de « Coptes » en Egypte. Egyptiens – appelés Coptes par les anciens grecs – ils furent évangélisés par St Marc l’Evangéliste. Ce terme de « coptes » ne désigne désormais que les seuls chrétiens dans ce pays musulman

L’église copte du vieux Caire

Les maronites au Liban

La plus ancienne église maronite médiévale, unie à Rome, née dès le 5ème siècle autour d’un moine ermite nommé « Maron »

Le couvent maronite Saint Antoine

Un des très nombreux couvents maronites du Liban, preuve d’une intense vitalité monastique

Retour en République Arabe Syrienne
Le village de Maloula

Un des 3 villages où l’on parle encore l’araméen – enseigné aux enfants – qui est la langue que parlait Jésus.

L’Araméen : langue du Christ


Pour entendre le « Notre Père » en araméen : cliquez sur le lien ci-dessous

http://catholique.free.fr/2005/1_AAP3.mp3

Awoun douèshméïa,

Notre Père qui es aux cieux

.

Nèth (q)radash(e) shmarh

Que soit sanctifié votre nom

.

Tété merkouzarh (z = th englais)

Vienne votre règne

.

Névé sévianarh

Soit faite votre volonté

.

Eikén en douèshméya abb’hara

Comme aux cieux sur terre

.

Haoul’ann lar’man-sourane èn’yomana

Donnez nous notre pain quotidien aujourd’hui

.

Ouérsh’ourl’ann houbènn ou arbarènn

Pardonnez nous nos offenses

.

Eikén ann-ap nann shouaria faïawénn

Comme nous, nous pardonnons nos offenseurs

.

Oulla tal’ann in tçiona

Ne nous soumettez pas à la tentation

.

Ella-passann èn bicha

Délivrez nous du mal

.

Motorrl-dilar’y merkouzarh

Car vous appartient le règne

.

Ourhail’o tèchporta all’almine

La puissance et la gloire
.

Amen

Liens Internet
La consécration de l’église Syriaque de Montfermeil
L’église Sainte Marie Mère de Dieu
L’alphabet araméen

Vous aimerez aussi...